Flik FLOOOK blog

Blog Bulles pétillantes et légères....

23 février 2007

Dissertatio

HK B/L : "Un poème long est une contradiction dans les termes"
KH A/L, première cuvée : "Le oui et le non"
KH A/L, deuxième cuvée : "Certains veulent un texte sans ombre, coupé de l'"idéologie dominante", mais c'est vouloir un texte sans fécondité, sans productivité, un texte stérile. Le texte a besoin de son ombre : cette ombre, c'est un peu d'idéologie, un peu de représentation, un peu de sujet : fantômes, poches, traînées, nuages nécessaires : la subversion doit produire son propre clair - obscur"
(on s'en souvient encore....)
Licence : Les parfums dans le Cantique des Cantiques
Maîtrise : ....
Agrégation, première cuvée : "La poésie de Pétrarque est solitaire, isolée ; elle ne cherche pas le dialogue avec les lecteurs, elle répugne à la chronique, aux événements extérieurs. Elle s'enferme dans le rapport entre le moi et l'objet de son désir. A la dimension sociale, elle substitue en effet une dimension intérieure, aux territoires de la vie relationnelle ceux de la subjectivité."
Agrégation, deuxième cuvée : ....



6 ans de dissertations...
En philo, en littérature, en histoire, ...
Bizarrement, j'arrive à saturation. Je n'arrive plus à m'enthousiasmer devant le fait de travailler 7h sur un sujet tordu qui tend à décortiquer une oeuvre évidemment trop peu connue.
J'exagère.
J'arrive encore à passer 6h30 dans un amphi le samedi matin (6h30 car c'est mon timing...) avec un relatif plaisir. Phase 1 : lire le sujet et Phase 2 : le décortiquer jusqu'à parvenir à un plan certes rhétorique mais qui peut se révéler surprenant. Phases encore assez enthousiasmante. Puis la phase 3 : la rédaction... Combien de pages gribouillées depuis 6 ans ?... Une stratégie maintenant : essayer de faire un travail formel le plus élégant possible...
Je n'arrive plus à bloquer une journée pour faire des dissertations supplémentaires.
Ceci dit, ce qui est pratique en agrégation, c'est qu'on trouve toujours de quoi s'occuper...


et demain, dissertation de littérature comparée...
mais de toute façon seul le jour J compte....

_crire

Missum abFlorence K à 21:33 - Agregatio, onis, f : desespoir - Cogito ergo sum [0] - Permalien [#]

Cogito ergo sum

Cogito ergo sum